samedi 3 décembre 2016

Suivi du marathon de lecture : samedi 3 décembre

Dans le cadre du challenge, 
il était 4 fois Noël ici
Chicky Poo et Samarian proposent 
un Marathon de lecture d'hiver :  ici


Je me suis inscrite à la catégorie Santa Baby, 


Edit du samedi 3 décembre à 8h30

J'ai commencé à lire Le spectacle de Noël d'Anne Perry hier soir. Je suis arrêtée à la page 36. Pour le moment, j'aime bien l'ambiance. C'est une troupe de théâtre qui va jouer Dracula à Whitby. Dans les protagonistes, il y a Caroline, la mère de Charlotte Pitt. Pour le moment, Anne Perry pose le décor. 



Édit du 3 décembre à 12h20


Je viens de finir ce roman qui m'a beaucoup plu. 
Anne Perry réussit à créer une ambiance pesante dans un huis-clos encerclé par la neige. L'arrivée d'un personnage très mystérieux qui a quelques similitudes avec Dracula, Monsieur Ballin, sème le trouble dans la petite communauté d'autant plus qu'un meurtre est commis. L'auteur évoque également la condition des femmes dans la société anglaise au dix-neuvième siècle. L'intrigue est bien menée, le dénouement est à la hauteur de l'ensemble. 
188 pages. 


Je démarre à présent le deuxième roman d'Anne Perry, Le condamné de Noël.

Edit du 3 décembre à 19 h
Je n'ai pas trop eu le temps de poursuivre la lecture cet après-midi mais j'ai avancé un petit peu. Pour le moment, j'en suis à la page 100 du Condamné de Noël. L'intrigue se déroule au mois de décembre 1868 à Londres. Une prostituée est assassinée lors d'une soirée dans la haute société. Le poète Dai Tregarron est le coupable idéal face à trois jeunes de cette haute société. Claudine Burroughs s'efforce de prouver l'innocence du poète.

Dans ce roman, on retrouve les thématiques récurrentes d'Anne Perry : la condition de la femme dans la société anglaise du XIXème siècle, la différence entre les classes sociales. Claudine Burroughs doit faire face à son mari qui voit d'un très mauvais œil son investissement personnel dans une clinique dédiée aux femmes de petite vertu. Elle est persuadée que Dai est innocent et fait preuve de beaucoup de courage face aux barrières de la société. 













vendredi 2 décembre 2016

Début du marathon de lecture vendredi 2 décembre

Dans le cadre du challenge, 
il était 4 fois Noël ici
Chicky Poo et Samarian proposent 
un Marathon de lecture d'hiver :  ici


Je me suis inscrite à la catégorie Santa Baby, 


Edit du vendredi 2 décembre à 21 heures.
Je commence le marathon avec  Douce nuit de Marie Higgins Clark

Edit du vendredi 2 décembre à 22h50

Je viens de terminer le roman de Mary Higgins Clark. 225 pages.

On m'a offert ce livre l'an dernier, pensant me faire plaisir avec Mary Higgings Clark or je n'aime pas trop ses romans car c'est souvent rempli de clichés et de phrases à l'eau de rose. J'ai donc lu ce roman en connaissance de cause. Je l'ai choisi car il concerne la thématique de Noël. 

Douce nuit, c'est l'histoire d'un enfant qui est enlevé par un malfrat au moment de Noël. Bien entendu, le père de Brian est gravement malade. C'est la nuit de Noël, les personnages prient beaucoup, bref c'est rempli de clichés et de bondieuseries à la guimauve. En plus, l'inspecteur s'appelle Levy Mort, pour les francophones c'est presque comique. 

Néanmoins, j'ai apprécié le fait que le roman se déroule au moment de Noël à New-York aux Etats-Unis car les Américains sont un peu les spécialistes de la "magie de Noël". Il y a beaucoup de suspens et de rebondissements c'est un bon roman à suspens même si on doute que tout finira bien avec une fin joyeuse et heureuse. C'est un livre qui se lit rapidement, sans trop réfléchir. 

Je commence le roman d'Anne Perry : le spectacle de Noël, je rédigerai un autre billet pour la journée de demain car il est temps d'aller dormir. 








Marathon de lecture d'hiver

Dans le cadre du challenge, 
il était 4 fois Noël ici
Chicky Poo et Samarian proposent 
un Marathon de lecture d'hiver :  ici

Il s'agit de lire un ou plusieurs livres sur le thème 
de Noël ou de l'hiver 
du vendredi 2 décembre 21h 
au dimanche 4 décembre 23h59


Je me suis inscrite à la catégorie Santa Baby, 
celle qui a le moins de contraintes 
car le choix des heures et la durée est libre sur le week-end.





Au programme, quelques livres à lire :
Le condamné de Noël d'Anne Perry
Le spectacle de Noël d'Anne Perry
50 nuances de Père Noël (recueil de nouvelles)
Petit papa errant de Denis Labbé (nouvelle)
Signer blanc de Pascale Malosse (nouvelle)
Au pied du sapin (contes)
Douce nuit de Marie Higgins Clark





jeudi 1 décembre 2016

Il était quatre fois Noël

Le challenge "Il était quatre fois Noël" est de retour 


Cette année il est organisé par Chicky Poo et par Samarian

Au programme


Jeudi 1er décembre - Démarrage du challenge. Blog décoré sur le thème de Noël. 

Vendredi 2, Samedi 3 ; Dimanche 4 décembre -
Marathon de lecture, il commence le vendredi soir à 21h et se terminera,  le dimanche 4 décembre à 00h00.

Je suis inscrite dans la catégorie Santa Baby qui ne donne pas de contrainte sur les horaires et qui me permet de gérer le temps de lecture comme je le souhaite. Billet à venir sur la liste des livres prévus à cette occasion.


Lundi 6 décembre - défi photo, tous les lundis du mois. C'est le moment de nous régaler avec une photo sur le thème "gourmande chaleur".


Dimanche 11 décembre - journée marathon films/séries TV, à venir la liste des films que je regarderai. 

Lundi 12 décembre - photo sur le thème "illuminations"

Mardi 13 décembre -  recettes préférées de Noël.


Vendredi 16 décembre - décorations de Noël


Lundi 19 décembre - une photo sur le thème "présents" 

Mardi 20 décembre - Journée lecture au chalet ! Je ne participe pas à la lecture commune mais je publierai un billet peut-être sur un livre qui aura pour thème Noël. 


Lundi 26 décembre - « douceur(s) » avec la dernière photo du défi.


Mardi 27 décembre - retour cette année du "A picture, an hour for Christmas", qui consiste à prendre une photo toutes les heures du 25 décembre. L’occasion de revenir en images sur les préparatifs et le déroulement votre Noël !

Samedi 31 décembre - bonnes résolutions, ce qui m'inspire pour l’année à venir



mercredi 19 octobre 2016

Les Roses Blanches de Gil Jouanard

Gil Jouanard, Les Roses Blanches, Paris : Phébus, 2016.


Quatrième de couverture : "Pour raconter une vie bien remplie mais ratée, il en faut de l’'humour. Surtout quand il s’agit d’'un être proche. Gil Jouanard relate l’'épopée picaresque et pathétique de Juliette, née dans le Gévaudan du début du xxe siècle, l’'un des endroits les plus reculés de la galaxie européenne. Ou comment une quasi-esclave, bergère à huit ans, s’'invita une décennie plus tard à la fête du Front Populaire. Puis, au fil des mariages, à l’'idyllique Far East Américain et à l’'Allemagne profonde de l’'après-guerre. Car la rage de vivre de Juliette lui ouvrit toutes les portes, sauf la seule qui sauve, celle qui mène à soi-même. Dans les circonvolutions de sa plume, le poète Gil Jouanard cache un sourire qui ressemble à de l'’amour et à de la sagesse. Il donne une portée universelle à son deuxième « roman vrai » : une fresque hilarante à force de bagout, au vibrato pourtant déchirant, en hommage à tous les sans-culture."

Dans son nouveau roman, Gil Jouanard dresse le portrait de Marie dite "Juliette" née dans le Gévaudan au début du 20siècle. Juliette fait un premier mariage catastrophique, ses pas l'emmène ensuite aux Etats-Unis, puis en Allemagne. C'est un personnage au fort caractère qui n'hésite pas à partir à l'aventure, même si parfois c'est un échec. Finalement, Juliette vit une histoire extraordinaire pour un être ordinaire. 

Gil Jouanard a un style d'écriture qui est à la fois original et emprunt de poésie. J'ai moins apprécié les apartés entre parenthèses qui déstructurent les phrases et cassent le rythme de lecture. 

Le récit est bien mené. Il y a de nombreux rebondissements, excepté à la fin quand l'heure de la vieillesse a sonné, il se passe moins d'événements.

L'auteur fait preuve de beaucoup d'humour sans toutefois faire de la caricature (c'était le risque mais ce n'est pas le cas). Il s'agit en réalité d'une fiction mêlée d'éléments historiques d'importance telle que le Front Populaire, l'Occupation et d’éléments autobiographiques. C'est un texte engagé avec une dimension sociale importante. 


Merci à Babelio et aux éditions Phébus